• Didactique du français langue seconde

  • Volet dépôt d'objets d'apprentissage

  • France Boutin, Ph.D.
  • Université du Québec à Montréal
www.didfl2.uqam.ca/depot -> Liste des incidents -> Édition d'un incident

La planification des situations d'apprentissage

  • La motivation
  • Les consignes
  • Le travail individuel / d'équipe, les critères de regroupement
  • La gestion du temps
  • Le niveau de langue
  • Les TIC : le niveau de compétence technologique

Une simulation en classe de L2

 

  • Les informations générales
  • La catégorie de l'incident
  • La planification des situations d'apprentissage
  • Le nom donné à l'incident
  • Une simulation en classe de L2
  • Le contexte
  • Le contexte social
  • Public adulte provenant du même milieu social aisé
  • Le contexte scolaire
  • Un pays francophone d'Europe École de langues étrangères Cours intensif de français langue étrangère
  • Le programme
  • Enrichi
  • Le niveau d'enseignement
  • Secondaire I, II, III
  • Le groupe classe
  • C'est un groupe hétérogène, du niveau débutant à intermédiaire, qui répond très bien à l'approche communicative. J'ai fait de nombreux jeux de rôles avec ce groupe. Les élèves travaillent très bien en équipe et les meilleurs aident les moins bons. Chacun a un surnom français en classe.
  • La situation ou la circonstance entourant l'incident
  • Les élèves viennent d’apprendre le fait divers à partir des extraits de journaux. Suite à des activités de repérage de l’information, ils comprennent la structure d’un tel texte et l’emploi du passé composé et de l’imparfait utilisés pour narrer les faits. La compréhension des faits est excellente, ce qui rend les apprenants très confiants et portés à discuter et donner leur opinion. Les productions orales en L2 sont peu complexes, de niveau pré intermédiaire, elles sont calquées sur la structure des phrases de leur L1 et le vocabulaire est plutôt concret.
  • La réflexion avant l'action
  • La réflexion
  • Comme le chapitre sur les faits divers marque la fin d’une étape où les apprenants ont appris à décrire, présenter et raconter des évènements de leur milieu social et professionnel, je leur propose de faire une activité de simulation d’un journal télévisé qui fasse le tour du monde en histoires inédites. Les apprenants travaillent en équipes de deux; chaque équipe reçoit un fait divers provenant de diverses publications francophones et doit le « transposer » en nouvelle exceptionnelle de journal télévisé. En tant que présentateur du journal, l’enseignant va introduire et donner la parole aux « journalistes correspondants » de manière arbitraire. Les apprenants ont 10 minutes pour préparer leur intervention. Les circonstances de la prise de parole ne semblent pas très exigeantes et les élèves acceptent le défi.
  • L'action
  • La description de l'action
  • Malgré le temps double de préparation, les élèves ont beaucoup improvisé. Ils n’ont respecté que partiellement la structure du fait divers et ils ont insisté sur les aspects bizarres ou comiques de l’histoire. Les plus faibles ont tout simplement lu les faits divers fournis. De plus, les présentations ont été interrompues par de nombreux commentaires où les erreurs en L2 et même des phrases entières en L1 étaient fréquentes. Le journal se transformait en débat télévisé. Tout le monde s’amusait et ne se souciait plus de la qualité de son discours. Les apprenants ont essayé d’être très originaux; par souci de rendre exceptionnelle la présentation, ils ont omis des éléments importants des faits et ont rendu certains invraisemblables. Cette simulation a été très longue et peu fructueuse selon moi, parce que le contenu des faits divers l’a emporté sur la pratique de l’oral en L2 au lieu de l’appuyer.
  • Le résultat
  • Inefficace
  • La réflexion après l'action
  • L'explication du sens de l'incident
  • Il semble que l’absence de consignes écrites au tableau ou sur une feuille soit à l’origine de cette situation. Comme c’était un atelier d’expression orale, j’ai donné des indications verbales au début du cours. Pendant le travail en équipe, j’ai aidé les élèves à bien comprendre le texte de leurs faits divers et je leur ai laissé beaucoup de liberté quant à la présentation. J’aurais dû intervenir plutôt dans la rédaction des nouvelles et la préparation des répliques nécessaires pour le tour de rôles (présentateur – correspondant - présentateur). J’aurais pu préparer une grille d’évaluation pour donner une rétroaction aux apprenants.
  • Les acquis ou la construction du savoir enseigner
  • Les acquis
  • J’ai appris que les activités impliquant plusieurs compétences nécessitent une mise en application rigoureuse surtout au niveau débutant ou intermédiaire. Une telle tâche est obligatoirement organisée en plusieurs étapes et je devrais m’assurer que les élèves les suivent.
  • Le dépôt
  • Incident
  • Incident déposé
  • Retour à la liste des incidents