• Didactique du français langue seconde

  • Volet dépôt d'objets d'apprentissage

  • France Boutin, Ph.D.
  • Université du Québec à Montréal
www.didfl2.uqam.ca/depot -> Liste des incidents -> Édition d'un incident

La planification des situations d'apprentissage

  • La motivation
  • Les consignes
  • Le travail individuel / d'équipe, les critères de regroupement
  • La gestion du temps
  • Le niveau de langue
  • Les TIC : le niveau de compétence technologique

La relation avec les étudiants

 

  • Les informations générales
  • La catégorie de l'incident
  • La planification des situations d'apprentissage
  • Le nom donné à l'incident
  • La relation avec les étudiants
  • Le contexte
  • Le contexte social
  • aucun
  • Le contexte scolaire
  • Français langue seconde en 5e secondaire
  • Le programme
  • Français de base
  • Le niveau d'enseignement
  • Secondaire IV, V
  • Le groupe classe
  • secondaire 5
  • La situation ou la circonstance entourant l'incident
  • La gestion et la discipline de classe sont des facteurs directement liés à notre profession. Selon mon expérience dans le milieu, je trouve quelque peu déplorable que ce sujet ne soit pas plus exploité dans le milieu universitaire. Après avoir vécu la dure réalité de la salle de classe, beaucoup de jeunes étudiants font face à un sérieux questionnement qui met en péril leur objectif d’enseigner. Étant professeur de français langue seconde, je suis constamment confronté à des jeunes adolescents qui me disent détester le français. Ma tâche principale est de les motiver et de les amener à aimer la culture francophone. Je dois donc continuellement aiguiser mon sens de l’humour face à cette situation, en trouvant toujours des choses amusantes à leur répondre sachant que, pour beaucoup d’entre eux, je suis le seul représentant de cette culture. Je me dois donc d’être d’abord accepté et respecté par mes étudiants pour qu’un quelconque apprentissage eusse lieu. Ma réussite dans le cadre de cette problématique est plutôt sur le plan interrelationnel. Elle n’a donc rien à voir avec les grands principes de didactique moderne. Bien des fois je vais leur laisser la chance de s’exprimer face à leurs mauvaises expériences dans leurs cours antérieurs de français. Souvent le simple fait de parler de leurs peurs soulage les appréhensions face à la nouvelle année scolaire qui commence. Je parle souvent à mes étudiants de mes histoires personnelles de lorsque j’étais élève, ça me rend accessible et ils n’ont plus l’impression d’être en face du prof froid et distant. Je trouve mes étudiants prêts à apprendre seulement lorsqu’ils m’ont accepté. Inutile de dire que je ne me fais pas accepter en donnant une liste de verbes à apprendre dès le premier cours. Je ne commence l’enseignement proprement dit que lorsque je sens qu’il y a communication réelle avec eux. Ça ne veut pas dire que je devienne leur ami, au contraire, mais je dois déguiser mon enseignement pour que la langue française n’ait pas l’air d’être un horrible monstre à leurs yeux.
  • La réflexion avant l'action
  • La réflexion
  • déjà fait à l'étape précédente!
  • L'action
  • La description de l'action
  • déjà fait
  • Le résultat
  • Efficace
  • La réflexion après l'action
  • L'explication du sens de l'incident
  • déjà fait
  • Les acquis ou la construction du savoir enseigner
  • Les acquis
  • déjà fait
  • Le dépôt
  • Incident
  • Incident déposé
  • Retour à la liste des incidents