• Didactique du français langue seconde

  • Volet dépôt d'objets d'apprentissage

  • France Boutin, Ph.D.
  • Université du Québec à Montréal
www.didfl2.uqam.ca/depot -> Liste des incidents -> Édition d'un incident

La planification des situations d'apprentissage

  • La motivation
  • Les consignes
  • Le travail individuel / d'équipe, les critères de regroupement
  • La gestion du temps
  • Le niveau de langue
  • Les TIC : le niveau de compétence technologique

J'ai fini!

 

  • Les informations générales
  • La catégorie de l'incident
  • La planification des situations d'apprentissage
  • Le nom donné à l'incident
  • J'ai fini!
  • Le contexte
  • Le contexte social
  • Immigrants adultes de différents milieux socio-économiques dont la plupart sont récemment arrivés au Québec.
  • Le contexte scolaire
  • Centre de francisation de la région de Montréal qui offre des cours intensifs de français langue seconde.
  • Le programme
  • Français de base
  • Le niveau d'enseignement
  • Secondaire IV, V
  • Le groupe classe
  • Le groupe est composé d'une quinzaine d'apprenants de différentes nationalités qui ont terminé le premier des six niveaux du programme du Ministère de l'éducation du Québec. À ce stade, les élèves peuvent interagir dans quelques situations de base de la vie courante telles que se présenter, demander des prix au magasin, décrire physiquement une personne, etc. Le groupe classe n'est pas homogène au point de vue académique. En effet, il y a des apprenants qui se démarquent du groupe par de meilleures compétences linguistiques.
  • La situation ou la circonstance entourant l'incident
  • La situation se passe lors d'un cours sur l'utilisation du passé composé.
  • La réflexion avant l'action
  • La réflexion
  • L'intention de l'enseignant était de mettre en place différentes situations qui permettraient d'exploiter ce point de grammaire. Quelques activités ont donc été prévues à cet effet.
  • L'action
  • La description de l'action
  • Les activités proposées par l'enseignant s'adressaient seulement aux élèves moyens de la classe. Les apprenants plus forts terminaient rapidement le travail demandé et se mettaient à parler dans leur langue première. Ce comportement dérangeait les autres apprenants de la classe, car ces apprenants riaient entre eux ce qui déconcentrait les autres. L'enseignant n'est pas intervenu pour résoudre cette situation. Il s'occupait plutôt des élèves qui faisaient les activités.
  • Le résultat
  • Inefficace
  • La réflexion après l'action
  • L'explication du sens de l'incident
  • Suite à cette situation, l'enseignant aurait dû intervenir en classe en suggérant aux élèves plus forts des activités plus complexes étant donné leur niveau de compétence. De cette façon, ces élèves auraient profité du temps alloué aux activités pour pousser leurs apprentissages de la langue seconde. Ainsi, ces élèves n'auraient pas eu le temps de parler entre eux dans leur langue maternelle et n'auraient pas dérangé les autres apprenants du groupe.
  • Les acquis ou la construction du savoir enseigner
  • Les acquis
  • Cette situation a montré a l'enseignant de prévoir des variantes aux activités réalisées en classe afin que tous les apprenants y trouvent leur compte. Par conséquent, les apprenants plus faibles réalisent une tâche plus facile ou se font aider par des apprenants plus doués et les apprenants plus forts fournissent plus d'efforts quant à la tâche demandée. Ce procédé diminue d'autant plus les pertes de temps en classe et maximalise les apprentissages de tous.
  • Le dépôt
  • Incident
  • Incident déposé
  • Retour à la liste des incidents